• -1,80 €

BETADINE * 10CPR VAG 200MG

023907037
12 Produits
Comprimés vaginaux de Betadine utiles en cas d'infections de la muqueuse vaginale.



Indiqué en cas de vaginose bactérienne, d'infections fongiques et d'irritation vaginale surtout si elle est accompagnée d'une infection bactérienne.




info_outline Plus d'informations
Final Price 7,20
Prix ​​habituel 9,00 €
Économisez 1,80 €
48h
check_circle OK
Quantité

 

Paiements pratiques et sûrs

 

Expédition sous 48h. GRATUIT en Italie à partir de 39,90 €

 

Retours rapides et 14 jours pour reconsidérer

 

90 ans d'expérience pharmaceutique à votre service

100% secure payments
Note Totale Note Totale:

0 1 2 3 4
0/5 - 0 Avis

Voir les notes
0 1 2 3 4 0
0 1 2 3 0 0
0 1 2 0 1 0
0 1 0 1 2 0
0 0 1 2 3 0

  Ajouter un Avis Voir les Avis Voir les Avis
Pinterest


<b>15</b> Acquistando questo prodotto accumulerai 20 punti con il nostro programma fedeltà. Puoi convertire 20 punti nel tuo account in un buono per un acquisto futuro.

023907037
12 Produits

BETADINE * 10CPR VAG 200MG

Indications thérapeutiques

Bétadine 0,2 g Comprimés vaginaux, Bétadine 10% Gel vaginal: Désinfection de la muqueuse vaginale.

Dosage et mode d'utilisation

Bétadine 0,2 g comprimés vaginaux: 1 à 2 comprimés, de préférence le soir. Il est conseillé d'humidifier le comprimé avec un peu d'eau, de l'insérer profondément et de rester en décubitus dorsal pendant quelques minutes. Bétadine 10% Gel vaginal: Une application spm de préférence le soir avant le coucher. Il est conseillé d'insérer profondément et de rester en décubitus dorsal pendant quelques minutes. Comment utiliser: - visser l'extrémité filetée de la seringue sur le tube et tirer le piston jusqu'à l'encoche d'arrêt - remplir complètement la seringue en appuyant sur le tube puis retirer la seringue - insérer la seringue profondément dans le vagin et déposer le gel dans la région cervicale - retirez la seringue vide qui, après le lavage, peut être utilisée pour des applications ultérieures. Le contenu de la seringue, égal à une dose, est de 5 g de produit, correspondant à 0,5 g de povidone iodée et 50 mg d'iode.

Contre-indications

• Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1. • Hyperthyroïdie

Effets secondaires

Les effets indésirables sont classés en fonction de leur fréquence: Très fréquent (≥ 1/10) Fréquent (> 1/100 a Affections du système immunitaire Rare Hypersensibilité Très rare Réaction anaphylactique Pathologies endocriniennes Très rare Hyperthyroïdie * (parfois accompagnée de symptômes tels que tachycardie ou agitation) Fréquence indéterminée Hypothyroïdie *** Troubles du métabolisme et de la nutrition Inconnu Déséquilibre électrolytique ** Acidose métabolique ** Troubles de la peau et du tissu sous-cutané Dermatite de contact (avec des symptômes tels que érythème, microvésicules et prurit) Très rare Œdème de Quincke Troubles rénaux et urinaires Fréquence indéterminée Insuffisance rénale aiguë ** Osmolarité sanguine anormale ** * Chez les patients ayant des antécédents de maladie thyroïdienne (voir rubrique Mises en garde et précautions particulières d'emploi) suite à une absorption élevée d'iode, par exemple après une utilisation prolongée de povidone iodée pour le traitement des plaies et des brûlures sur de grandes zones cutanées. ** Peut survenir après une prise de quantités élevées de povidone iodée (par exemple dans le traitement des brûlures) *** Hypothyroïdie suite à une utilisation prolongée ou intensive de la povidone iodée Déclaration des effets indésirables suspectés La déclaration des effets indésirables suspectés survenant après l'autorisation du médicament est importante, car elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système national de notification à l'adresse: http://www.agenziafarmaco.gov.it/content/come-segnalare-una-sospetta-reazione-avversa.

Mises en garde spéciales

Ne pas utiliser pour des traitements prolongés. Une prudence particulière doit être utilisée chez les patients présentant une insuffisance rénale préexistante qui nécessitent des applications régulières de Betadine sur une peau endommagée. L'utilisation surtout si prolongée peut donner lieu à des phénomènes de sensibilisation. Dans ce cas, arrêtez le traitement et adoptez des mesures thérapeutiques adaptées. Les patients présentant un goitre, des nodules thyroïdiens ou d'autres troubles thyroïdiens aigus et non aigus risquent de développer une hyperfonction thyroïdienne (hyperthyroïdie) après l'administration de grandes quantités d'iode. Dans cette population de patients, la préparation de povidone iodée ne doit pas être utilisée pendant une période prolongée, sauf indication contraire. Même après la fin du traitement, les premiers symptômes d'une éventuelle hyperthyroïdie doivent être recherchés et, si nécessaire, la fonction thyroïdienne doit être surveillée. Ne pas utiliser au moins 10 jours avant de réaliser une scintigraphie ou après une scintigraphie à l'iode radioactif ou dans le traitement à l'iode radioactif du cancer de la thyroïde. La population pédiatrique a un risque accru de développer une hypothyroïdie suite à des applications de fortes doses d'iode. En raison de la perméabilité de la peau et de sa forte sensibilité à l'iode, l'utilisation de la povidone iodée doit être minimisée chez les enfants. La fonction thyroïdienne de l'enfant peut devoir être vérifiée (par exemple, taux de T4 et de TSH). Toute ingestion orale de povidone iodée par l'enfant doit être évitée. À l'âge pédiatrique, n'utiliser que sous stricte surveillance et en cas de besoin réel. L'ingestion ou l'inhalation accidentelle de certains désinfectants peut avoir des conséquences graves et parfois mortelles. Éviter le contact visuel.

La grossesse et l'allaitement

Pendant la grossesse et l'allaitement, la solution de povidone iodée ne doit être utilisée que si cela est strictement nécessaire et à la dose la plus faible possible, en raison de la capacité de l'iode à traverser le placenta et à être sécrété dans le lait maternel et à la sensibilité élevée du fœtus et du nouveau-né. à l'iode. De plus, l'iode est plus concentré dans le lait maternel que dans le lactosérum. L'utilisation de la povidone iodée peut provoquer une hypothyroïdie transitoire avec augmentation de la TSH (thyréostimuline) chez le fœtus ou le nouveau-né.

Expiration et conservation

Bétadine 10% Gel vaginal: tenir loin de la chaleur. Comprimés vaginaux de bétadine 0,2 g: conserver à une température ne dépassant pas 30 ° C

Interactions avec d'autres médicaments

Évitez l'utilisation simultanée d'autres antiseptiques et détergents. Le complexe polyvinylpyrrolidone-iode est efficace à des valeurs de pH comprises entre 2,0 et 7,0. Il est possible que le complexe réagisse avec des protéines ou d'autres composés organiques insaturés, entraînant une réduction de son efficacité. L'utilisation concomitante de préparations contenant des composants enzymatiques pour le traitement des plaies entraîne un affaiblissement des effets des deux substances. La povidone iodée ne doit pas être utilisée simultanément avec des produits contenant des sels de mercure ou des composés de benzoïne, des carbonates, de l'acide tannique, un alcali, du peroxyde d'hydrogène, de la taurolidine et de l'argent. L'utilisation concomitante de produits contenant de la povidone avec d'autres antiseptiques contenant de l'octédine dans les mêmes sites ou des sites adjacents peut provoquer un assombrissement momentané des zones touchées. L'effet oxydant des préparations de povidone iodée peut entraîner des résultats faussement positifs de certains tests de laboratoire de diagnostic (par exemple, tests de toluidine ou de gomme de gaïac pour la détermination de l'hémoglobine ou du glucose dans les selles ou l'urine). Évitez l'utilisation habituelle chez les patients traités en concomitance avec du lithium. L'absorption d'iode provenant de la solution de povidone iodée peut réduire l'absorption d'iode thyroïdien. Cela peut interférer avec différents tests (scintigraphie thyroïdienne, détermination des protéines liant l'iode, diagnostic de l'iode radioactif) et peut rendre impossible un traitement planifié de la thyroïde à l'iode (thérapie à l'iode radioactif). Après la fin du traitement, un laps de temps adéquat doit s'écouler avant d'effectuer une nouvelle scintigraphie.

Surdosage

En cas de surdosage, intentionnel ou accidentel (très peu probable pour les formes pharmaceutiques à usage vaginal), une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie peuvent survenir. L'absorption systémique d'iode après des applications répétées du produit sur des plaies étendues ou des brûlures graves peut produire une gamme de symptômes tels que: goût métallique, augmentation de la salivation, sensation de brûlure ou de picotement dans la bouche et la gorge, irritation ou gonflement des yeux, fièvre, éruption cutanée peau, diarrhée et troubles gastro-intestinaux, hypotension, tachycardie, acidose métabolique, hypernatrémie, insuffisance rénale, œdème pulmonaire et choc. En cas d'ingestion accidentelle de grandes quantités de produit, instaurer un traitement symptomatique et de soutien avec une attention particulière à l'équilibre électrolytique et aux fonctions rénale et thyroïdienne.

Principes actifs

Bétadine 10% Gel vaginal 100 g de gel contiennent: Ingrédient actif: Iodopovidone (al 10% d'iode) g 10. Bétadine 0,2 g comprimés vaginaux 1 comprimé de 3 g contient: Principe actif: Iodopovidone (à 10% d'iode) 0,20 g. Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

Excipients

Comprimés vaginaux de bétadine 0,2 g: Polyéthylène glycol 1000. Bétadine 10% Gel vaginal: Polyéthylène glycol 400, Polyéthylène glycol 4000, Polyéthylène glycol 6000, Hydrate de sodium, Eau purifiée.

023907037
12 Produits

Modes de paiement

Modes d'expédition

chat Commentaires (0)

Avis Avis (0)

Basé sur 0 Avis - 0 1 2 3 4 0/5