• -2,00 €

GEL ANTID * VÉGÉTALLUMINE 50G10%

041734017
9 Produits
Caractéristiques:


Indiqué en cas de douleurs articulaires et musculaires.


Action analgésique et anti-inflammatoire.


Médicament en vente libre déductible.


Indiqué en cas de raideur de la nuque, de contusions et de déchirures.


















info_outline Plus d'informations
Final Price 7,90
Prix ​​habituel 9,90 €
Économisez 2,00 €
48h
check_circle OK
Quantité

 

Paiements pratiques et sûrs

 

Expédition sous 48h. GRATUIT en Italie à partir de 39,90 €

 

Retours rapides et 14 jours pour reconsidérer

 

90 ans d'expérience pharmaceutique à votre service

100% secure payments
Note Totale Note Totale:

0 1 2 3 4
0/5 - 0 Avis

Voir les notes
0 1 2 3 4 0
0 1 2 3 0 0
0 1 2 0 1 0
0 1 0 1 2 0
0 0 1 2 3 0

  Ajouter un Avis Voir les Avis Voir les Avis
Pinterest


<b>15</b> Acquistando questo prodotto accumulerai 20 punti con il nostro programma fedeltà. Puoi convertire 20 punti nel tuo account in un buono per un acquisto futuro.

041734017
9 Produits

GEL ANTID * VÉGÉTALLUMINE 50G10%

Indications thérapeutiques

Traitement local des ecchymoses, entorses, myalgie, déchirures musculaires, raideur de la nuque.

Dosage et mode d'utilisation

Dosage 2 à 4 applications par jour sur la zone douloureuse. Les patients âgés doivent respecter les doses minimales indiquées ci-dessus. Population pédiatrique Aucune donnée n'est disponible. Mode d'administration Appliquer une fine couche de gel sur la zone à traiter avec un léger massage. Utilisez le médicament pendant le temps le plus court possible. Lavez-vous soigneusement les mains et longtemps après l'application.

Contre-indications

• Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1. En raison de la possibilité de sensibilisation croisée, le médicament ne doit pas être administré à des patients chez lesquels l'acide acétylsalicylique ou d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens ont provoqué l'asthme, la rhinite, l'urticaire ou d'autres manifestations allergiques. • Grossesse. • L'heure du repas. • Enfants et adolescents de moins de 14 ans.

Effets secondaires

Les effets indésirables peuvent être minimisés en utilisant la dose efficace la plus faible pendant la durée la plus courte possible du traitement nécessaire pour contrôler les symptômes. Des réactions cutanées avec érythème, démangeaisons, irritation, sensation de chaleur ou de brûlure et dermatite de contact ont été rapportées avec certains anti-inflammatoires non stéroïdiens dérivés de l'acide propionique à usage local ou transdermique. Des éruptions bulleuses de gravité variable ont également été signalées, y compris le syndrome de Stevens Johnson et une nécrolyse épidermique toxique (très rarement). Des réactions de photosensibilité sont possibles. Population pédiatrique Aucune donnée n'est disponible. Déclaration des effets indésirables suspectés La déclaration des effets indésirables suspectés survenant après l'autorisation du médicament est importante, car elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système national de notification de l'Agence italienne des médicaments à l'adresse suivante: http://www.agenziafarmaco.gov.it/it/responsabili

Mises en garde spéciales

Il est conseillé d'éviter l'application de VEGETALLUMINA Antidolore en correspondance de plaies ouvertes ou de lésions cutanées. L'utilisation de VEGETALLUMINA Antidolore, comme avec tout médicament qui inhibe la synthèse des prostaglandines et de la cyclooxygénase, n'est pas recommandée chez les femmes qui ont l'intention de devenir enceintes. L'administration de VEGETALLUMINA Antidolore doit être interrompue chez les femmes qui ont des problèmes de fertilité ou qui subissent des investigations de fertilité. L'utilisation de VEGETALLUMINA Antidolore, surtout si elle est prolongée, peut entraîner des phénomènes de sensibilisation locaux: dès l'apparition d'éruptions cutanées, de lésions muqueuses ou de tout autre signe d'hypersensibilité, interrompre le traitement et adopter des mesures thérapeutiques adéquates. Pour éviter des phénomènes plus graves d'hypersensibilité ou de photosensibilité, le patient ne doit pas s'exposer à la lumière directe du soleil, y compris au solarium, pendant le traitement et dans les deux semaines suivantes. En cas de réactions allergiques ou d'effets indésirables majeurs (réactions cutanées, dont certaines mortelles, telles que dermatite exfoliative, syndrome de Stevens-Johnson et nécrolyse épidermique toxique), le traitement doit être arrêté immédiatement à la première apparition d'éruption cutanée, lésions du muqueuse ou tout autre signe d'hypersensibilité (voir rubrique 4.8). Les patients semblent présenter un risque plus élevé aux premiers stades du traitement: l'apparition de réactions cutanées survient dans la plupart des cas au cours du premier mois de traitement. N'utilisez pas VEGETALLUMINA Antidolore avec un autre AINS ou, dans tous les cas, n'utilisez pas plus d'un AINS à la fois. Informations importantes concernant certains composants de VEGETALLUMINA Soulagement de la douleur Ce médicament contient du para-oxybenzoate de méthyle sodique. Il peut provoquer des réactions allergiques (même retardées). Ce médicament contient du para-oxybenzoate d'éthyle de sodium. Il peut provoquer des réactions allergiques (même retardées).

La grossesse et l'allaitement

L'utilisation de VEGETALLUMINA Antidolore est contre-indiquée pendant la grossesse et l'allaitement. Grossesse L'inhibition de la synthèse des prostaglandines peut nuire à la grossesse et / ou au développement embryonnaire / fœtal. Les résultats des études épidémiologiques suggèrent un risque accru de fausse couche, de malformation cardiaque et de gastroschisis après l'utilisation d'un inhibiteur de la synthèse des prostaglandines en début de grossesse. Le risque absolu de malformations cardiaques a augmenté de moins de 1% jusqu'à environ 1,5%. Le risque a été considéré comme augmentant avec la dose et la durée du traitement. Chez les animaux, il a été démontré que l'administration d'inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines entraîne une augmentation des pertes pré et post-implantatoires et de la mortalité embryonnaire / fœtale. En outre, une incidence accrue de diverses malformations, y compris des malformations cardiovasculaires, a été rapportée chez des animaux ayant reçu des inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines pendant la période génétique des organes. Au cours du troisième trimestre de la grossesse, tous les inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines peuvent exposer • le fœtus à: • une toxicité cardio-pulmonaire (avec fermeture prématurée du canal artériel et hypertension pulmonaire); • dysfonctionnement rénal, qui peut évoluer vers une insuffisance rénale avec oligo-hydroamnios; • la mère et le nouveau-né, en fin de grossesse, à: • un allongement éventuel du temps de saignement et un effet antiagrégant plaquettaire qui peut survenir même à de très faibles doses; • inhibition des contractions utérines entraînant un travail retardé ou prolongé.

Expiration et conservation

Aucune instruction spéciale.

Interactions avec d'autres médicaments

La rareté des données et les incertitudes liées à leur application à la situation clinique ne permettent pas de tirer des conclusions définitives sur d'éventuelles interactions avec d'autres médicaments pour l'utilisation continue de l'ibuprofène; aucune interaction cliniquement pertinente n'a été trouvée avec l'utilisation occasionnelle d'ibuprofène. Cependant, il convient de garder à l'esprit que l'ibuprofène peut augmenter les effets des anticoagulants tels que la warfarine. Population pédiatrique Aucune donnée n'est disponible.

Surdosage

Toxicité Les signes et symptômes de toxicité n'ont généralement pas été observés à des doses inférieures à 100 mg / kg chez les enfants ou les adultes. Cependant, un traitement de soutien peut être nécessaire dans certains cas. On a observé chez les enfants des signes et des symptômes de toxicité après l'ingestion d'ibuprofène à des doses de 400 mg / kg ou plus. Symptômes La plupart des patients qui ont ingéré des quantités importantes d'ibuprofène ressentiront des symptômes dans les 4 à 6 heures. Les symptômes de surdosage les plus fréquemment rapportés sont les suivants: nausées, vomissements, douleurs abdominales, léthargie et somnolence. Les effets sur le système nerveux central (SNC) comprennent des maux de tête, des acouphènes, des étourdissements, des convulsions et une perte de conscience. Nystagmus, acidose métabolique, hypothermie, effets rénaux, hémorragie gastro-intestinale, coma, apnée, diarrhée et dépression du SNC et respiratoire ont également été rarement rapportés. Une désorientation, un état d'excitation, des évanouissements et une toxicité cardiovasculaire incluant hypotension, bradycardie et tachycardie ont été rapportés. En cas de surdosage important, une insuffisance rénale et des lésions hépatiques sont possibles. Traitement Il n'y a pas d'antidote spécifique en cas de surdosage d'ibuprofène. En cas de surdosage, un traitement symptomatique et de soutien est donc indiqué. Une attention particulière est portée au contrôle de la pression artérielle, de l'équilibre acido-basique et de tout saignement gastro-intestinal. L'administration de charbon actif doit être envisagée dans l'heure suivant l'ingestion d'une quantité potentiellement toxique. Alternativement, un lavage gastrique doit être envisagé chez les adultes dans l'heure suivant l'ingestion d'un surdosage potentiellement mortel. Une diurèse adéquate doit être assurée et les fonctions rénale et hépatique étroitement surveillées. Le patient doit rester sous observation pendant au moins quatre heures après l'ingestion d'une quantité potentiellement toxique de médicament. Toute survenue de crises fréquentes ou prolongées doit être traitée avec du diazépam intraveineux. En fonction de l'état clinique du patient, d'autres mesures de soutien peuvent être nécessaires. Pour plus d'informations, contactez votre centre antipoison local.

Principes actifs

100 g de gel contiennent: Principe actif: sel de lysine d'ibuprofène 10 g Excipients à effet notoire: para-oxybenzoate de méthyle de sodium et para-éthyl para-oxybenzoate de sodium Pour une liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

Excipients

Isopropanol, hydroxyéthylcellulose, para-oxybenzoate de méthyle de sodium, para-oxybenzoate d'éthyle de sodium, glycérol, essence de lavande, eau purifiée.

041734017
9 Produits

Modes de paiement

Modes d'expédition

chat Commentaires (0)

Avis Avis (0)

Basé sur 0 Avis - 0 1 2 3 4 0/5