• -2,00 €

VIVIN C * 20CPR EFF 330MG + 200MG

020096020
24 Produits
Caractéristiques:


Indiqué en cas de rhume et d'états fébriles.


Indiqué en cas de douleurs articulaires et musculaires.


Médicament en vente libre déductible.


Action anti-inflammatoire, analgésique et antioxydante.


















info_outline Plus d'informations
Final Price 6,90
Prix ​​habituel 8,90 €
Économisez 2,00 €
48h
check_circle OK
Quantité

 

Paiements pratiques et sûrs

 

Expédition sous 48h. GRATUIT en Italie à partir de 39,90 €

 

Retours rapides et 14 jours pour reconsidérer

 

90 ans d'expérience pharmaceutique à votre service

Note Totale Note Totale:

0 1 2 3 4
0/5 - 0 Avis

Voir les notes
0 1 2 3 4 0
0 1 2 3 0 0
0 1 2 0 1 0
0 1 0 1 2 0
0 0 1 2 3 0

  Ajouter un Avis Voir les Avis Voir les Avis
Pinterest


<b>15</b> Acquistando questo prodotto accumulerai 20 punti con il nostro programma fedeltà. Puoi convertire 20 punti nel tuo account in un buono per un acquisto futuro.

020096020
24 Produits

VIVIN C * 20CPR EFF 330MG + 200MG

Indications thérapeutiques

Maux de tête et maux de dents, névralgies, douleurs menstruelles, douleurs rhumatismales et musculaires. Traitement symptomatique des états fébriles et des syndromes grippaux et froids.

Dosage et mode d'utilisation

Adultes: 1 à 2 comprimés si nécessaire jusqu'à 3 à 4 fois par jour. Dissolvez un ou deux comprimés de VIVIN C dans un demi-verre d'eau non gazeuse. Le produit doit être pris à jeun. Ne pas dépasser les doses recommandées: en particulier, les patients âgés doivent suivre les doses minimales indiquées ci-dessus.

Contre-indications

Hypersensibilité aux principes actifs, aux salicylates ou à l'un des excipients, tendance avérée aux saignements, gastropathies (par exemple ulcère gastro-duodénal), asthme. Antécédents d'hémorragie gastro-intestinale ou de perforation liée à des traitements actifs antérieurs ou antécédents d'hémorragie / ulcère peptique récidivante (deux épisodes distincts ou plus d'ulcération ou de saignement avéré). Insuffisance cardiaque sévère. L'utilisation de ce médicament est contre-indiquée chez les enfants et les jeunes de moins de 16 ans. Dose> 100 mg / jour pendant le troisième trimestre de la grossesse

Effets secondaires

Problèmes gastro-intestinaux : Les événements indésirables les plus fréquemment observés sont de nature gastro-intestinale. Après l'administration de VIVIN C, les effets suivants ont été rapportés: - nausées, vomissements, diarrhée, flatulences, constipation, dyspepsie, douleurs abdominales, stomatite ulcéreuse, exacerbation de la colite et de la maladie de Crohn (voir rubrique 4.4). - Ulcère gastroduodénal, même perforé - Hémorragie gastro-intestinale, qui peut être manifeste (hématémèse, méléna) et parfois mortelle, ou occulte et provoquer une anémie ferriprive. Ces saignements sont plus fréquents avec l'augmentation de la posologie, en particulier chez les patients âgés (voir rubrique 4.4). - La gastrite a été observée moins fréquemment. Pathologies cardiaques: - Des œdèmes, une hypertension et une insuffisance cardiaque ont été rapportés en association avec un traitement par AINS. Troubles de la peau et du tissu sous-cutané : - Réactions bulleuses, y compris syndrome de Stevens-Johnson et nécrolyse épidermique toxique. Troubles du système sanguin et lymphatique: - Syndromes hémorragiques (épistaxis, hémorragies gingivales, thrombocytopénie, purpura) avec augmentation du temps de saignement. Cet effet persiste pendant 4 à 8 jours après l'arrêt de l'administration d'acide acétylsalicylique. Il entraîne un risque de saignement chez les patients subissant une intervention chirurgicale. - Des doses élevées de vitamine C (> 1 g) peuvent augmenter l'hémolyse chez les patients présentant un déficit en G6PD déshydrogénase sous forme d'hémolyse chronique Troubles du système immunitaire: - Réactions d'hypersensibilité: angio-œdème, œdème de Quincke, urticaire, érythème, asthme, réactions anaphylactiques. Troubles du système nerveux: - Bourdonnement d'oreille; - Sentiment de perte auditive; - Maux de tête, généralement signe de surdosage. Conditions de grossesse, puerpéralité et périnatale : - Accouchement retardé. Troubles rénaux et urinaires: - Des doses élevées de vitamine C (> 1g) peuvent favoriser la formation de calculs d'oxalate et d'acide urique chez certaines personnes.

Mises en garde spéciales

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les enfants et les adolescents de moins de 16 ans (voir rubrique 4.3). Des cas de syndrome de Reye ont été observés chez des enfants atteints d'infections virales (en particulier la varicelle et les états grippaux) et traités avec de l'acide acétylsalicylique. Le syndrome de Reye se manifeste par des vomissements persistants et des signes de lésions progressives du système nerveux central (engourdissement, conduisant à des convulsions généralisées et un coma), des signes de lésions hépatiques et d'hypoglycémie. Les personnes de plus de 70 ans, en particulier en présence de traitements concomitants, ne doivent utiliser ce médicament qu'après avoir consulté un médecin. Après trois jours d'utilisation à la dose maximale ou après 5-7 jours d'utilisation continue, consultez votre médecin. Il est conseillé aux patients présentant un déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase, des troubles gastriques et intestinaux chroniques ou récurrents ou une insuffisance rénale de consulter un médecin. Dans le cas d'un régime sans sodium ou pauvre en sodium, il est à noter que chaque comprimé du produit contient environ 480 mg de sodium. L'utilisation de VIVIN C doit être évitée en même temps que les AINS, y compris les inhibiteurs sélectifs de la COX-2. Les effets indésirables peuvent être minimisés en utilisant la dose efficace la plus faible pendant la durée la plus courte possible du traitement nécessaire pour contrôler les symptômes. Sujets âgés: les patients âgés présentent une fréquence accrue d'effets indésirables aux AINS, en particulier des saignements gastro-intestinaux et des perforations, qui peuvent être fatales (voir rubrique 4.2). Hémorragies, ulcérations et perforations gastro-intestinales: des hémorragies, ulcérations et perforations gastro-intestinales, qui peuvent être fatales, ont été rapportées pendant le traitement par tous les AINS, à tout moment, avec ou sans symptômes précurseurs ou antécédents d'événements gastro-intestinaux graves. Chez les personnes âgées et chez les patients ayant des antécédents d'ulcère, en particulier en cas de complication d'hémorragie ou de perforation (voir rubrique 4.3), le risque d'hémorragie, d'ulcération ou de perforation gastro-intestinale est plus élevé avec l'augmentation des doses d'AINS. Ces patients doivent commencer le traitement avec la dose disponible la plus faible. L'utilisation concomitante d'agents protecteurs (misoprostol ou inhibiteurs de la pompe à protons) doit être envisagée chez ces patients ainsi que chez les patients prenant de l'aspirine à faible dose ou d'autres médicaments susceptibles d'augmenter le risque d'événements gastro-intestinaux (voir ci-dessous et rubrique 4.5). Les patients ayant des antécédents de toxicité gastro-intestinale, en particulier les personnes âgées, doivent signaler tout symptôme gastro-intestinal inhabituel (en particulier saignement gastro-intestinal), en particulier dans les premiers stades du traitement. La prudence est de rigueur chez les patients prenant des médicaments concomitants susceptibles d'augmenter le risque d'ulcération ou de saignement, tels que les corticostéroïdes oraux, les anticoagulants tels que la warfarine, les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou les antiagrégants plaquettaires tels que l'aspirine (voir rubrique 4.5). En cas d'hémorragie ou d'ulcération gastro-intestinale chez les patients traités par VIVIN C, le traitement doit être interrompu. Les AINS doivent être administrés avec prudence aux patients ayant des antécédents de maladie gastro-intestinale (colite ulcéreuse, maladie de Crohn) car ces conditions peuvent être exacerbées (voir rubrique 4.8). La prudence est de rigueur chez les patients ayant des antécédents d'hypertension et / ou d'insuffisance cardiaque car une rétention hydrique et un œdème ont été rapportés en association avec un traitement par AINS. Des réactions cutanées graves, dont certaines mortelles, y compris une dermatite exfoliative, un syndrome de Stevens-Johnson et une nécrolyse épidermique toxique, ont été très rarement rapportées en association avec l'utilisation d'AINS (voir rubrique 4.8). Au début du traitement, les patients semblent présenter un risque plus élevé: le début de la réaction survient dans la plupart des cas au cours du premier mois de traitement. VIVIN C doit être arrêté dès la première apparition d'une éruption cutanée, de lésions muqueuses ou de tout autre signe d'hypersensibilité.

La grossesse et l'allaitement

- De faibles doses (jusqu'à 100 mg / jour). Des études cliniques indiquent que des doses allant jusqu'à 100 mg / jour peuvent être considérées comme sûres pour une utilisation uniquement en obstétrique, ce qui nécessite une surveillance spécialisée. - Doses de 100 à 500 mg / jour. Les données cliniques sont insuffisantes concernant l'utilisation de doses supérieures à 100 mg / jour jusqu'à 500 mg / jour. Par conséquent, les recommandations ci-dessous pour les doses de 500 mg / jour et plus s'appliquent également à cette gamme de doses. - Doses de 500 mg / jour et plus. L'inhibition de la synthèse des prostaglandines peut nuire à la grossesse et / ou au développement embryonnaire / fœtal. Les résultats des études épidémiologiques suggèrent un risque accru de fausse couche, de malformation cardiaque et de gastroschisis après l'utilisation d'un inhibiteur de la synthèse des prostaglandines, en début de grossesse. Le risque absolu de malformations cardiaques a été augmenté de moins de 1% jusqu'à environ 1,5%. On a estimé que le risque augmentait avec la dose et la durée du traitement. Chez l'animal, il a été démontré que l'administration d'inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines entraîne une augmentation des pertes pré et post-implantatoires et de la mortalité embryo-fœtale. En outre, une incidence accrue de diverses malformations, y compris des malformations cardiovasculaires, a été rapportée chez des animaux ayant reçu des inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines pendant la période organogénétique. Pendant le premier et le deuxième trimestre de la grossesse, l'acide acétylsalicylique ne doit pas être administré sauf dans des cas strictement nécessaires. Si l'acide acétylsalicylique est utilisé par une femme essayant de concevoir, ou pendant le premier et le deuxième trimestre de la grossesse, la dose et la durée du traitement doivent être maintenues aussi faibles que possible. Au cours du troisième trimestre de la grossesse, tous les inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines peuvent exposer le fœtus à: • une toxicité cardiopulmonaire (avec fermeture prématurée du canal artériel et hypertension pulmonaire); • dysfonctionnement rénal, pouvant évoluer vers une insuffisance rénale avec oligo-hydroamnios La mère et le nouveau-né, en fin de grossesse, à: • allongement éventuel du temps de saignement et effet antiagrégant plaquettaire pouvant survenir même à de très faibles doses; • inhibition des contractions utérines entraînant un travail retardé ou prolongé. Par conséquent, l'acide acétylsalicylique à des doses> 100 mg / jour est contre-indiqué pendant le troisième trimestre de la grossesse.

Expiration et conservation

Ne pas stocker au-dessus de 25 ° C. Gardez le tube bien fermé pour le protéger de l'humidité. Pour les conditions de stockage après la première ouverture, voir section 6.3.

Interactions avec d'autres médicaments

Corticostéroïdes: risque accru d'ulcération ou d'hémorragie gastro-intestinale (voir rubrique 4.4). Anticoagulants: les AINS peuvent augmenter les effets des anticoagulants, tels que la warfarine (voir rubrique 4.4). Agents antiplaquettaires et inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS): risque accru d'hémorragie gastro-intestinale (voir rubrique 4.4). L'administration d'acide acétylsalicylique, en particulier en cas de traitement prolongé, peut potentialiser les effets indésirables du méthotrexate, les effets et manifestations secondaires de tous les antirhumatismaux non stéroïdiens, l'effet des hypoglycémiants (sulfonylurée). Des précautions doivent être prises pour les substances telles que la spironolactone, le furosémide et les préparations antigouttes, dont l'activité est plutôt réduite par l'acide acétylsalicylique. Par conséquent, sauf prescription contraire, VIVIN C ne doit pas être administré en concomitance avec les préparations ci-dessus. Le métamizole peut réduire l'effet de l'acide acétylsalicylique sur l'agrégation plaquettaire lorsqu'il est pris simultanément. Par conséquent, cette association doit être utilisée avec prudence chez les patients prenant de l'aspirine à faible dose pour cardioprotection.

Surdosage

En cas de surdosage, il est nécessaire de limiter l'absorption du médicament par le tractus gastro-intestinal (lavage gastrique, charbon actif), d'abaisser la température corporelle (éponger avec de l'eau chaude), de compenser la déshydratation par un apport hydrique adéquat, de corriger acidose (bicarbonate de sodium iv) et hypoglycémie possible. Même en cas d'intoxication accidentelle par VIVIN C, la forme effervescente présente un degré de sécurité maximal tant pour la réduction du risque d'administration massive que pour la nécessité d'ingérer de grandes quantités d'eau.

Principes actifs

Chaque tablette contient: Principes actifs: acide acétylsalicylique 0,330 g, acide ascorbique 0,200 g. Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1

Excipients

Glycine, acide citrique anhydre, hydrogénocarbonate de sodium, benzoate de sodium.

020096020
24 Produits

Modes de paiement

Modes d'expédition

chat Commentaires (0)

Avis Avis (0)

Basé sur 0 Avis - 0 1 2 3 4 0/5